© Gérard Pétremand


Gérard Pétremand
Champs électriques



Click for English text


A l'occasion de son exposition à la galerie donzévansaanen, Gérard Pétremand (né en 1939 à Genève, où il vit et travaille) présente deux séries de photographies inédites, ludiques et complémentaires par leurs thèmes et leurs couleurs: l'une - "Champs électriques" (2004) - représente des paysages teintés de chlorophylle alliant poésie bucolique alpine et tension mécanique, tandis que l'autre - "Pompiers" (2001) - montre plusieurs scènes urbaines rouge vif où les personnages qui y figurent ressemblent davantage à des playmobils qu'à des sauveteurs. Le photographe maîtrise l'art de mettre le spectateur dans l'incertitude de l'échelle de ce qu'il photographie et de le séduire par des couleurs attirantes.


Dans son travail intitulé "Champs électriques", Gérard Pétremand parle une nouvelle fois de manière inattendue de la confrontation entre nature et construit, et nous emmène pour cela sur les champs de ski quand explose le printemps. Abandonnées au milieu des graminées, les installations mécaniques nécessaires aux loisirs hivernaux perdent alors leur raison d'être et se mettent à ressembler à des manèges insolites.


Roues, pylônes, échelles, câbles parlent de vaines ascensions dans une nature indifférente et apparemment égale à elle-même. Ne voit-on pas en arrière plan les verts sapins, les chalets, les vaches et les fleurs printanières de toujours? Et pourtant, en s'emparant de manière ludique de ces objets non identifiés, Gérard Pétremand nous révèle qu'ils ont bien pris possession des lieux et qu'ils sont chargés d'une énergie électrique: ils grésillent, se tordent vers le ciel et irradient la nature de leur lumière féerique.


Pascale Lorenz


Exposition: 7.5. - 26.6.2004
Heurs: Ma-Ve 13.30 - 18.30h, Sa 12.30 - 17.30h


Galerie Donzé van Saanen
Rue Cité-Derrière 20
1005 Lausanne
Telefon 021 312 48 48
Fax 021 312 48 49
Email donzevansaanen@gdvs.com

www.gdvs.com





Gérard Pétremand
Electric Fields



On the occasion of his exhibition at donzévansaanen gallery, Gérard Pétremand (born in 1939 in Geneva, where he lives and works) presents two brand-new series of photographs which are ludic and complementary by their themes and colours: one - "Electric fields" (2004) - represents landscapes tinted with chlorophyl combining bucolic alpine poetry and mechanical tension, the other - "Firemen" (2001) - shows bright red urban scenes where characters more look like playmobils than rescuers. The photograph masters the art of putting the viewer in the scale uncertainty and to seduce him with attractive colours.


In his work entitled "Electric fields", Gérard Pétremand once again depicts in an unexpected manner the confrontation between nature and constructions and, to do so, takes us onto ski-fields when springtime is bursting forth. Abandoned in the middle of the grasses, the ski-lifts necessary to winter leisure activities lose their raison d'être and start to look like strange merry-go-rounds.


Wheels, pylons, ladders and cables tell of vain ascensions in indifferent countryside that apparently remains unchanged. Do we not see in the background the green fir-trees, the chalets, the cows and the spring flowers that have always been there? And yet, by playfully capturing these unidentified objects, Gérard Pétremand reveals how they have actually taken over the scene and are charged with electric energy: they crackle, twist towards the sky and radiate the countryside with their magical light.


Pascale Lorenz


May 7 - June 26, 2004